mardi 30 septembre 2008

Dark clouds...

J'me souviens d'un été au Touquet, vers 16-17h, plein mois d'Août...

Un nuage noir pointait le bout de son nez, comme à chaque changement de marée.

Puis il commencait à vraiment occuper tout l'horizon.

C'était vers fin 90 je crois, la toute fin, 2000 peut-être même.

Puis d'un coup, le vent s'est levé, la mer a commencé à vraiment secouer, et les gens se sont levés.
Ils regardaient, au loin, voir s'ils avaient encore le temps de rester profiter.

D'un coup, une famille a commencé à ranger, précipitamment, puis deux, puis un mouvement géneral de panique s'installa.

Les cris, les enfants qui pleurent, les seaux et les pelles qui tombent, les ballons qui s'envolent, les serviettes à peine repliées...

Le nuage recouvrait l'intégralité du ciel. Noir, profond, plein de nuances, de force, de vitesse.
La plage s'est vidé en une minute, dans une ambiance de folie, de fin du monde.



Voilà pour l'anecdote, qui me vient de cette phrase qui me trotte: "Dark clouds hanging over my head", dans la chanson d'Ann Peebles "Heartache..."


Je croyais que je n'aurais plus de Dark Clouds, je croyais que l'Amour, aveugle, dans la Lune, c'était comme un parapluie, c'était le soleil tout le temps.

Mais non, les nuages s'amoncellent, on croit avoir le temps de rentrer, et la pluie tombe...

1 commentaire:

D. a dit…

T'avais une Edel qui te focalisais l'attention, tu vas faire quoi maintenant?